apnee

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home News INTERVIEW : Thomas Bouchard, médaillé de Bronze au Championnats d'Europe eau libre

INTERVIEW : Thomas Bouchard, médaillé de Bronze au Championnats d'Europe eau libre

Envoyer Imprimer PDF

Bonjour Thomas, peux tu te présenter ?

19989291_1829659013725740_5463614014547215781_nJ'ai 34 ans, je vis à Nice depuis bientôt trois ans pour pouvoir m'entrainer dans les meilleures conditions !

Depuis combien de temps pratiques-tu l'apnée et as-tu une discipline favorite ?

J'ai commencé la "vraie" apnée en 2012 en mer Rouge. Il y a des aspects de l'apnée statique que j'aime énormément, mais le fait que ce soit en piscine n'est pas compatible avec ma "favorite" ;-)
En mer, j'adore la combinaison du sans-palmes et de l'immersion libre - un équilibre entre une certaine dureté et une douceur absolue.

Après ton titre de Champion de France début juillet, comment as tu abordé ta préparation ?

La planification de la saison est une question délicate! La vraie difficulté pour moi est de tenir sur la durée, et de ne pas arriver fin septembre épuisé... J'essaye donc d'attacher beaucoup d'importance au repos.
Les dernières compétitions piscine ont lieu mi-mai, ce qui laisse peu de temps pour me préparer pour les premières compétitions en mer, dans des conditions encore assez fraiches. Je dois donc m'entrainer intensément en juin, et veiller à récupérer suffisamment après les Championnats de France, avant de mettre en place la préparation pour le reste de l'été. Je maintiens beaucoup d'étirements, combinés à du travail "à sec" (musculation et compensation essentiellement), et je passe plusieurs semaines à peaufiner les fondations, que j'ai du bacler un peu faute de temps en juin : la préparation en surface, le canard et les 30 premiers mètres. Ensuite je repasse sur des profondeurs un peu plus conséquentes mais toujours de l'ordre du facile, qui me permettent plusieurs répétitions sur une session. Je segmente les plongées et travaille à chaque fois sur un aspect particulier, jusqu'à ce qu'il soit maitrisé. Et quand tout est suffisamment fluide je fais des excursions plus proches de mon max. Tout au long de l'été j'ai maintenu une à deux séances de piscine par semaine, pour travailler plus intensément hypercapnie, hypoxie et technique...

Peux tu nous décrire ta performance, descente et remontée, tes sensations ?

S'il y a une chose sur laquelle j'ai encore beaucoup à progresser, c'est l'affranchissement vis à vis du stress de compétition!22195442_1829665473725094_6809923900043632095_n
Il est très difficile pour moi de maintenir la sérénité nécessaire au déroulement fluide d'une performance, surtout dans les trois minutes avant le départ...
Sur les 30 premiers mètres je me suis beaucoup concentré sur ma technique de brasse, mais malgré cela je suis arrivé dans la phase de chute libre plus lentement que d'habitude. Conséquence directe, je suis tombé en "feuille morte" - et dès que l'alignement est rompu, le corps part dans toutes les directions... Ce qui est déconcertant c'est que, malgré tout mon entrainement, je ne l'ai pas diagnostiqué pendant cette plongée, alors qu'un simple ciseau de jambes supplémentaire aurait sûrement réglé l'affaire! J'ai commencé à spiraler, j'ai rectifié la trajectoire, tapé le cable, re-spiralé... C'était loin de l'immobilité totale recherchée. Au premier pépin je me suis dit "aïe, ca va être difficile", mais immédiatement j'ai eu cette pensée: "ok, tu es parti, et maintenant quoi qu'il arrive, tu relâches tout, tu ne te laisses pas affecter, et tu vas au fond". La compensation a été chaotique et j'ai dû tirer sur mon tympan gauche, mais j'y suis arrivé!
Et là, j'ai été autant surpris que super joyeux. Je savais que la remontée ne poserait aucun problème, donc je me suis appliqé à en profiter : sentir les appuis, profiter de la glisse, et m'imprègner des dégradés de bleu... Au moment où la fatigue a commencé à arriver, il était déjà‡ temps de ralentir et de me laisser flotter vers la surface.

Quels souvenir garderas-tu de cette 2ème participation au sein de l'équipe de France "eau libre" ?

Mon séjour à Kas a une nouvelle fois été une expérience très riche ! Comme je prends normalement mon entraînement en charge tout seul, c'est un grand soulagement de sentir le soutien des entraineurs et de toute l'équipe restée en France - que je remercie affectueusement au passage. Et bien qu'on pratique un sport individuel, il se passe des choses très fortes au sein de l'équipe - parfois dans son ensemble, parfois simplement avec une autre personne...

C'est précieux et nourrissant, et cela combiné avec le cadre paradisiaque pour plonger me fait espérer être à nouveau de la partie l'an prochain !

Mise à jour le Mercredi, 18 Octobre 2017 15:34  
Bannière

liste de diffusion

Recevez un mail à chaque publication :

accès direct

carte

Jumi

Jumi is working but there is nothing to be shown.
Specify the source of the code (first square brackets).

Newsflash

Championnat d'Europe CMAS 2012, Antalya, c'est parti !

eric-flogny-9727-reduit

Les nouvelles du jour :

L'équipe de France est prête pour une arrivée au complet demain à Antalya et :

Le Salon, partenaire de l'équipe de France !

Salon International de la Plongée Sous-MarineNews : le Salon International de la Plongée Sous-Marine est partenaire officiel de l’équipe de France d’Apnée FFESSM au Championnat d’Europe d’apnée 2012.
Il soutient et encourage l’équipe de France d’apnée qui défendra nos couleurs en Turquie, à Antalya, du 27 octobre au 4 novembre 2012.

Suivez toute l'actualité de l'équipe de France à partir de dimanche,  sur les sites web du Salon et de la Commission Nationale Apnée.

photo : Eric Flogny